Teacher Man de Frank McCourt

 2714442420.jpg Traduit de l’américain par Laurence Viallet

  Troisième roman de la trilogie autobiographique de Frank McCourt, Teacher Man nous raconte les tribulations d’un jeune professeur d’anglais à New-York. Malgré un bref passage dans une université, la carrière d’enseignant de Frank McCourt s’est essentiellement déroulée dans des lycées techniques, où il a tenté par tous les moyens de capter l’attention de ses jeunes élèves en leur racontant son enfance en Irlande, ou encore en organisant des lectures de recettes de cuisine accompagnées de musique… Ce livre m’a beaucoup plu; il est même très intéressant pour ceux qui comme moi souhaite devenir professeur, car il permet une réflexion sur le métier d’enseignant ainsi que sur les méthodes pédagogiques.

  « Si tu demandais aux élèves de tes cinq classes d’écrire trois cents cinquante mots chacun tu obtenais 175 multiplié par 350 et tu te retrouvais avec quarante-trois mille sept cent cinquante mots qu’il fallait lire, corriger, évaluer et noter les soirs et les week-ends. Cela dans le cas où tu étais assez malin pour ne leur donner qu’un devoir par semaine. Il fallait corriger les fautes d’orthographe, de grammaire, les faiblesses de construction, les transitions, le manque de rigueur de manière générale. Il fallait faire des suggestions sur le contenu et écrire un commentaire général expliquant la note. [...]

  En passant à peine cinq minutes sur chaque copie, sur un seul tas de copies, tu travaillais quatorze heures et trente-cinq minutes. Ce qui équivalait à plus de deux jours de cours et ton week-end était fichu.[...]

C’est ça, la vie d’un professeur de lycée. » pp. 273-275.

Cette citation fait réfléchir sur le métier de professeur et leur réputation, n’est-ce-pas?

Publié dans : litterature |le 28 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Dolunay |
"Le Dernier Carré" |
Les terres arides de l'isol... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les amis d'Athéna
| La Rose Rouge
| CONCOURS LITTERAIRES 17