Gotico Rurale

dx1.jpg Gotico Rurale Eraldo Baldini

  A travers ce recueil de nouvelles, Eraldo Baldini nous fait voyager dans l’Italie des superstitions et des croyances populaires. Presque toutes les nouvelles relèvent clairement du genre fantastique et se rapprochent de certaines nouvelles d’Edgar Allan Poe. Les morts reviennent pour se venger ou pour finir ce qu’ils avaient entrepris, la nature a ses démons qu’il ne faut pas réveiller. Voilà tout le livre d’Eraldo Baldini, relativement facile à lire mais passionnant. A éviter avant de dormir.

  Eraldo Baldini est malheureusement peu connu en France et seuls deux de ses livres ont été traduits en français (Mal’aria et le tueur). Ce recueil de nouvelles n’a donc pas encore été traduit.

Publié dans : litterature |le 13 mai, 2007 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 13 mai, 2007 à 9:34 Aliénor écrit:

    J’espère qu’il le sera bientôt car j’adore ce genre, et votre critique donne vraiment envie de découvrir ce livre.

  2. le 23 mai, 2007 à 7:09 anatra écrit:

    En attendant la traduction, je vous conseille de lire le roman Mal’aria du même auteur, qui est plus une sorte d’enquête policière sur fond de superstition et de surnaturel. L’histoire se passe dans la région de Ravenne au début du fascisme. Un inspecteur de la santé publique enquête sur la trop grande mortalité infantile de cette zone dûe à la malaria. La fin est plutôt inattendue.

  3. le 24 mai, 2007 à 20:53 Aliénor écrit:

    Merci du conseil. Je vais le chercher !

  4. le 27 mai, 2007 à 22:44 Enrichetta écrit:

    Fin inattendue ? C’est le moins qu’on puisse dire ! Fin à déconseiller aux âmes sensibles en tout cas.
    Je me méfierai un peu de tes conseils de lecture à l’avenir…
    Et qu’en est-il du second livre déjà traduit en français(le tueur) ?

Laisser un commentaire

Dolunay |
"Le Dernier Carré" |
Les terres arides de l'isol... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les amis d'Athéna
| La Rose Rouge
| CONCOURS LITTERAIRES 17